Qu'est-ce que le règlement sur les informations financières durables (SFDR) ?

19 janvier 2024
Blog
Suivi du temps
minutes

La règlementation sur la divulgation en matière de finance durable (SFDR) est une règlementation de l'Union européenne qui impose aux gestionnaires d'actifs et aux autres acteurs des marchés financiers des obligations d'information en matière d'ESG. Les dispositions de la règlementation sont en vigueur depuis le 10 mars 2021. La règlementation vise à accroître la transparence et à renforcer la responsabilité environnementale et sociale dans le secteur du financement durable.

La réglementation SFDR exige que les banques, les assureurs, les entreprises d'investissement et les autres institutions financières rendent compte de leurs pratiques d'investissement durable aux investisseurs dans un format standardisé, afin que ces derniers puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs investissements.

Le non-respect de la règlementation SFDR peut avoir des conséquences négatives, notamment un impact négatif sur la réputation de la société ou de l'entreprise, des mesures disciplinaires de la part des autorités financières locales, un signal négatif pour les clients et les investisseurs actuels et potentiels.

Le présent article vous présente les dernières exigences en matière de SFDR et la manière de les respecter pour une conformité optimale.

Qu'est-ce que la règlementation SFDR ?

La règlementation SFDR s'efforce de créer des conditions de concurrence équitables pour les acteurs des marchés financiers (« FMP ») et les conseillers financiers en termes de transparence en ce qui concerne les risques liés à la  durabilité, la prise en compte des impacts négatifs de durabilité dans les décisions d'investissement, et la fourniture d'informations relatives au développement durable sur les produits financiers.

La SFDR invite les acteurs des marchés financiers et les conseillers financiers, tels que les gestionnaires de fonds alternatifs et d'OPCVM, à fournir des informations obligatoires et standardisées sur la manière dont les éléments ESG sont intégrés à la fois au niveau de l'entité et du produit.

Les informations indiquées dans le règlement SFDR peuvent être communiquées aux acteurs des marchés financiers sous la forme d'un site internet, d'un prospectus ou d'un rapport trimestriel.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Quels sont les objectifs de la SFDR ?

En prévoyant la suppression des obstacles qui entravent l'accès aux données de durabilitén nécessaires pour permettre aux gestionnaires d'actifs et aux investisseurs de prendre des décisions d'investissement éclairées, la règlementation SFDR se donne trois objectifs clés :

  • Améliorer l'information afin que les investisseurs institutionnels et les clients de détail puissent comprendre, comparer et contrôler les caractéristiques de durabilité des produits et organismes financiers ;  
  • Maintenir des conditions de concurrence équitables au sein de l'UE, en veillant à ce que les entreprises européennes ne soient pas soumises à la concurrence déloyale d'entreprises situées en dehors de l'UE ;  
  • Contrer la pratique de l'écoblanchiment.

Comme indiqué précédemment, les objectifs fondamentaux de la SFDR de l'UE sont d'accroître la transparence sur les aspects environnementaux et sociaux, ainsi que sur la durabilité sur les marchés financiers, et d'établir des critères cohérents pour l'établissement de rapports et la divulgation d'informations relatives à ces questions.

Une transparence accrue et l'établissement de normes contribuent à deux autres facteurs critiques.

D'une part, cela rendra « l'écoblanchiment » plus difficile pour les entreprises et les gestionnaires d'actifs. En d'autres termes, il sera plus difficile pour les entreprises d'apposer sur un produit une mention ESG ou durable sans divulguer la manière dont elles y sont parvenues.

D'autre part, cela améliorera considérablement la capacité des investisseurs à évaluer les choix d'investissement en fonction des aspects ESG pris en compte tout au long du processus de décision, ce qui leur permet de faire des choix d'investissement éclairés qui correspondent à leurs objectifs d'investissement. 

À qui s'applique le règlement SFDR ?

Globalement, la SFDR s'applique à deux types d'institutions financières : 

  • Les conseillers financiers qui fournissent des conseils en matière d'investissement ou d'assurance concernant les produits d'investissement basés sur l'assurance (IBIP) ;
  • Les participants aux marchés financiers qui produisent et vendent des biens financiers et fournissent des services de gestion de portefeuille.

 Parmi les entreprises qui entrent dans ces deux groupes, on trouve les suivantes : 

  • Les gestionnaires de fonds d'investissement
  • Les banques 
  • Les sociétés de conseil financier 
  • Les administrateurs de fonds de pension 
  • Les assureurs 

Le règlement SFDR s'applique principalement aux institutions financières opérant dans l'UE (banques, assureurs, gestionnaires d'actifs et entreprises d'investissement). Les entreprises non européennes seront touchées indirectement par les filiales de l'UE, les services offerts dans l'UE et la pression du marché. 

Les gestionnaires ou conseillers en investissement opérant en dehors de l'UE qui font de la publicité (ou cherchent à commercialiser) leurs produits auprès de clients de l'UE seront également tenus de se conformer aux informations de la SFDR.

En ce qui concerne les exigences spécifiques de la SFDR sur la prise en compte des principaux impacts négatifs (PAI), les entreprises de moins de 500 salariés peuvent se conformer à cette exigence de divulgation au niveau de l'entité ou expliquer pourquoi elles n'examinent pas les effets défavorables des choix d'investissement sur les critères de durabilité.  

{{encartSpecial}}

Classification SFDR : Articles 6, 8 et 9

Le SFDR de l'UE définit trois types de produits d'investissement distincts en termes d'investissement durable et d'investissement environnemental, social et de gouvernance (ESG) :

Article 6

L'article 6 s'applique aux fonds qui n'intègrent pas le développement durable dans leur stratégie d'investissement et qui peuvent contenir des actions qui sont actuellement exclues des fonds ESG, telles que les entreprises de tabac ou les producteurs de charbon thermique.

Même s'ils pourront être proposés dans l'UE à condition d'être explicitement étiquetés comme non durables, ils risquent de rencontrer d'importantes difficultés de commercialisation par rapport aux fonds plus durables. 

Les éléments de l'article 6 incluent les facteurs ESG dans le processus d'investissement ou expliquent pourquoi le risque de durabilité n'est pas pertinent, mais ne remplissent pas les normes supplémentaires des stratégies de l'article 8 ou de l'article 9.

Article 8

Également appelé "promotion environnementale et sociale", l'article 8 s'applique lorsqu'un produit financier promeut, entre autres, des caractéristiques environnementales ou sociales, ou un mélange de ces caractéristiques, étant donné que les entreprises dans lesquelles les investissements sont effectués adhèrent à des pratiques de bonne gouvernance (vert clair). 

Si les produits financiers relevant de l'article 8 promeuvent des qualités environnementales et/ou sociales et peuvent investir dans des initiatives durables, il ne s'agit pas d'un objectif premier. Les entreprises doivent examiner si un fonds soutient "des qualités environnementales ou sociales, ou une combinaison de ces caractéristiques, et, dans l'affirmative, si les entreprises bénéficiaires des investissements du fonds adhèrent à des procédures de bonne gouvernance".

Article 9

Également appelé "produits visant des investissements durables", l'article 9 fait référence aux produits financiers qui visent des investissements durables sur mesure et s'applique "... lorsqu'un produit financier a des objectifs d'investissement durable et qu'un indice a été établi comme référence" (vert foncé).

L'objectif fondamental des produits financiers visés à l'article 9 est d'encourager l'investissement durable.

La SFDR définit l'investissement durable comme un investissement dans une activité économique qui soutient un objectif environnemental ou social, à condition que l'investissement ne nuise pas de manière significative à un objectif environnemental ou social et que les entreprises bénéficiaires adhèrent à de solides normes de gouvernance d'entreprise.

Lien entre SFDR et CSRD : expliqué‍

La SFDR et la CSRD sont étroitement liées dans le cadre de l'Union européenne pour la finance durable et la transparence des entreprises. Le CSRD oblige un plus grand nombre d'entreprises à publier des informations détaillées sur le développement durable, ce qui répond directement aux besoins de la SFDR en matière de données. En veillant à ce que les entreprises fournissent des informations standardisées, comparables et fiables sur le développement durable, le CSRD contribue efficacement aux objectifs de la SFDR, permettant aux investisseurs et aux parties prenantes de prendre des décisions plus éclairées. Cette synergie renforce la transparence globale et favorise l'agenda de l'UE pour une économie durable.

Quelles sont les exigences de la réglementation SFDR ?

Les informations suivantes ont été simplifiées pour les besoins de cet article. Pour savoir précisément ce que votre entreprise doit faire pour se conformer à la règlementation SFDR, contactez nos experts et testez notre fonctionnalité SFDR.

En vertu de la SFDR, les entités financières doivent divulguer la manière dont elles intègrent les facteurs de durabilité dans leur processus décisionnel et les effets négatifs de leurs produits financiers sur la société et l'environnement. 

Les obligations de divulgation couvrent trois champs d'application différents :

  • Exigences au niveau de l'entité
  • Exigences au niveau du fonds
  • Informations à demander aux entreprises du portefeuille 

En plus de ces niveaux de divulgation, quelques concepts doivent être compris :

  • Articles 6, 8 et 9
  • Risques liés à la durabilité
  • Principal impact négatif (PAI)
  • Ne pas nuire de manière significative (DNSH)
  • Garanties minimales et pratiques de bonne gouvernance

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Divulgation de la SFDR au niveau des entités et des produits

Au niveau de l'entité, les entreprises doivent expliquer et divulguer les éléments suivants :

  • Gestion des risques pour la durabilité (intégration des risques de durabilité dans le processus de prise de décision en matière d'investissement) 
  • Alignement des plans de rémunération sur les risques liés à la durabilité
  • Principaux impacts négatifs (examen des principaux impacts négatifs des décisions d'investissement et/ou des conseils en matière d'investissement sur les facteurs de durabilité).

Ces informations doivent être publiées principalement sur le site internet de l'acteur du marché financier ou du conseiller financier.

Au niveau des produits financiers, les éléments suivants doivent être expliqués et divulgués :

  • L'article pour lequel le fonds est classé (art 6, 8 ou 9)

Pour les fonds des articles 8 et 9 :

  • Gestion des risques pour la durabilité (intégration des risques de durabilité dans le processus de prise de décision en matière d'investissement) 
  • Principaux impacts négatifs (examen des principaux impacts négatifs des décisions d'investissement et/ou des conseils en matière d'investissement sur les facteurs de durabilité).
  • Do No Significant Harm (ne pas nuire de manière significative) (garantir que les activités des sociétés du portefeuille n'ont pas d'effet négatif sur un facteur de durabilité)
  • Garanties minimales et bonnes pratiques de gouvernance exigées de toutes les sociétés du portefeuille.

Les exigences au niveau du fonds doivent être divulguées dans les informations précontractuelles et mises à jour sur le site internet et dans les rapports périodiques du fonds.

Comment mettre en œuvre la SFDR ?

Pour se conformer aux exigences de la règlementation SFDR, les entreprises doivent déclarer leur PAI, qui comprend les émissions de gaz à effet de serre, la gestion des déchets, la biodiversité et les droits de l'homme. La divulgation des PAI devient de plus en plus importante ; les entreprises qui ne déclarent pas leurs PAI et ne respectent pas les exigences de base s'exposent à des conséquences multidimensionnelles à court et à long terme.

Plus les gestionnaires de fonds disposent d'informations de qualité, plus ils peuvent inclure des entreprises dans leurs fonds relevant de l'article 8 ou 9 en toute confiance. 

Selon les données les plus récentes de Morningstar pour le troisième trimestre 2022, la part de marché des actifs des fonds de l'article 8 et de l'article 9 a continué d'augmenter et a atteint 53,5 % à la fin du mois de septembre 2022.

Néanmoins, une tendance peut être observée ces dernières semaines (après les clarifications données par le régulateur cet été : un nombre croissant de fonds de l'article 9 sont déclassés en article 8.

À la lumière de tous ces développements récents et dans l'attente de nouveaux déclassements, on peut s'attendre à ce que le nombre de produits relevant de l'article 9 diminue au cours des six prochains mois par rapport à son niveau actuel de 1 080 fonds (représentant 4,3 % des fonds distribués dans l'UE).

Que peuvent faire les entreprises ?

Les acteurs du marché financier peuvent mettre en oeuvre les premières mesures suivantes pour se conformer au RGPD et anticiper les exigences de leurs bailleurs de fonds en matière d'information sur la durabilité : 

  • ‍L'exploitation dedonnées quantitatives et qualitatives pour évaluer les risques liés au développement durable susceptibles d'affecter leur propre activité, et la rédaction de rapports internes ;
  • ‍Préparation à l'obligation pour les sociétés de portefeuille de rendre compte des indicateurs obligatoires du PAI et de divulguer les données agrégées d'ici juin 2023;
  • ‍Evaluerles IAP de leurs propres activités à la lumière des considérations de durabilité, y compris les mesures prises ou prévues pour atténuer ces impacts, en appliquant, par exemple, les lignes directrices de l'OCDE en matière de diligence raisonnable pour une conduite responsable des entreprises et en produisant des rapports internes ; et
  • ‍Définirles objectifs stratégiques de durabilité pour leurs propres opérations économiques (en tant qu'actifs sous-jacents pour les produits financiers), c'est-à-dire encourager les qualités environnementales et/ou sociales ou contribuer à un objectif environnemental ou social sur la base de données quantitatives et qualitatives .
  • ‍Examiner leséventuels fonds relevant de l'article 8 ou 9. Préparez ces éléments à répondre aux nouveaux critères d'information en analysant tous les documents de commercialisation et en déterminant si d'autres informations sur le produit sont nécessaires.
  • ‍Conduire uneanalyse des lacunes des pratiques actuelles des entreprises en matière de divulgation. Il est essentiel de comprendre les actions menées actuellement par l'entreprise pour prévoir l'ampleur du travail à accomplir. Les entreprises doivent avoir une connaissance approfondie de la manière dont elles communiquent actuellement les risques liés au développement durable aux investisseurs et aux clients, et savoir où se situent les lacunes en matière de conformité avec la SFDR.

Calendrier

La SFDR est entrée en vigueur en mars 2021. Depuis lors, les acteurs des marchés financiers et les conseillers financiers sont tenus de divulguer les éléments suivants : 

  • Politique en matière de risques liés à la durabilité et intégration de ces risques dans les décisions d'investissement et les conseils en matière d'investissement.
  • Principaux impacts négatifs (PAI) des décisions d'investissement sur les facteurs de durabilité au niveau de l'entité (ou explication de la non-prise en compte des PAI au niveau de l'entité)
  • Cohérence des politiques de rémunération avec l'intégration du risque lié à la durabilité

Les acteurs des marchés financiers et les conseillers financiers avaient jusqu'à la fin du mois de juin 2023 pour divulguer les indicateurs obligatoires et supplémentaires de l'IAP dans leur déclaration IAP (couvrant l'année civile 2022).

Les informations suivantes doivent être fournies en ce qui concerne les produits financiers ;

  • Intégration des risques liés à la durabilité dans les décisions et les conseils en matière d'investissement ;
  • Prise en compte du PAI (ou pas de prise en compte) ;
  • Informations précontractuelles pour les produits présentant des caractéristiques environnementales ou sociales et pour les produits ayant un objectif d'investissement durable.
  • Depuis le 1er janvier 2022, il comprend des informations liées à la taxonomie pour les objectifs liés au changement climatique.
  • À partir du 1er janvier 2023, il comprend des informations liées à la taxonomie pour tous les objectifs environnementaux.
  • Informations sur le site internet pour les produits SFDR des articles 8 et 9 ;
  • Divulgations périodiques ;
  • Communications commerciales ne contredisant pas les divulgations dans la SFDR.

Le 30 juin 2024 est la date limite à laquelle les acteurs des marchés financiers doivent soumettre le deuxième rapport. À partir de cette date, ils devront également comparer les données de la première et de la deuxième période de référence.

Cette date limite approche et il est important de respecter ses exigences pour ne pas risquer de pénalités de non-conformité.

Chez Apiday, notre outil est conçu pour simplifier votre mise en conformité avec la règlementation sur la divulgation en matière de financement durable (SFDR) en générant toutes les divulgations requises.

Mais ce n'est pas tout : nous soutenons également la directive sur les rapports de durabilité des entreprises (CSRD).

Faites vos premier pas vers l'excellence en matière de conformité et essayez notre outil dès aujourd'hui !

Qu'est-ce que le règlement sur les informations financières durables (SFDR) ?

Il est important de respecter les exigences de la réglementation SFDR pour ne pas risquer de pénalités de non-conformité !

Notre fonctionalité de conformité à la SFDR rationalise le processus de collecte et d'analyse des données pour vous aider à vous conformer à la réglementation. Vous pouvez réduire le temps et les efforts nécessaires pour vous conformer à la SFDR, minimiser les risques réglementaires et améliorer votre réputation en tant qu'entreprise durable. Laissez-nous vous aider à ne plus vous préoccuper des tracas de la conformité à la SFDR, essayez notre outil dès aujourd'hui !

Merci ! Votre inscription a été reçue !
Oups ! Un problème est survenu lors de votre inscription. Essayez à nouveau.

Questions fréquemment posées

La SFDR est-elle obligatoire ?
Quelles sont les exigences de la SFDR ?
Quelles sont les trois classifications d'articles pour les fonds sous SFDR ?
Sources
Essayez GRATUITEMENT notre outil de gestion des données ESG et de reporting et accédez à un nouveau monde de possibilités !

Articles connexes